deenesfritpt-ptroru

france@adn-lab.com

Analytiques

LISTE D’ANALYTIQUES

TEST INTOLERANCE ALIMENTAIRE

Etude de immunoglobulines Igc spécifiques face aux protéines de 600 aliments pouvant avoir un rapport avec différentes manifestations telles que:

· Troubles gastro-intestinaux: douleurs abdominales, diarrhée, inflammation, syndrome de colon irritable, vomis.
· Procédés dermatologiques: acné, eczéma, psoriasis, démangeaison, urticaire, troubles neurologiques (céphalée, migraines, vertiges, troubles psychologiques, anxiété, léthargie, dépression, fatigue, nausées, hyperactivité chez les enfants).
· Après avoir supprimé le ou les aliments des améliorations apparaissent entre 20 et 60 jours.
· Arthrite.
· Certains cas d’obésité.

ETUDE D’ACIDES GRAS OMEGA 3 et 6

L’équilibre entre les différents acides gras est essentiel pour le bon fonctionnement de l’organisme. Avec cette étude nous pouvons savoir quel est le patron inflammatoire du patient. Avec cette analytique, nous pouvons aussi connaître les niveaux d’oméga 3 ayant des effets anti cancérigènes, ceux qui limitent la production de substances pro inflammatoires, réduisent le risque cardiovasculaire, favorisent le bon développement et la croissance du fœtus et du nouveau né, aident au correct fonctionnement du système nerveux, à la correcte fonction gastro-intestinale et balance du système immunologique.

TEST DE L’ARABINOSE

L’arabinose se trouve généralement élevée en présence de candidose intestinale. Des niveaux élevés ont été trouvés chez des patients schizophrènes, autistes et les enfants avec des troubles du comportement, les femmes avec une vulvo-vaginite à répétition. Le candida augmente la perméabilité intestinale avec les gènes digestifs intestinaux qui en découlent.

BIORYTHME DE LA MELATONINE

Il est intéressant d’évaluer le profil de sécrétion de cette hormone car des niveaux bas sont liés à l’insomnie, le stress, des situations de jet-lag.

INDICE STRESS SURRENAL

Sous des situations de stress, les glandes surrénales augmentent la production de cortisol. Cela induit la destruction d’organes et muscles créant une situation similaire à la malnutrition par son effet catabolique. De plus, le cortisol fait augmenter le glucose, ce qui provoque une augmentation de la sécrétion d’insuline et le tout affecte négativement le système immunitaire.

Rate these post